Cité-jardins des Grands-Champs Bagnolet- détruite

Cette cité est édifiée en 1920-1921 par Raoul Brandon, architecte de l’OPHBM de la Ville de Paris, pour le compte du département de la Seine. Conçue comme une cité provisoire, elle était destinée à répondre aux problèmes de logements des démobilisés de la guerre, mais aussi des familles nombreuses et des sans-abri. Construits avec des procédés de préfabrication encore expérimentaux, les 101 logements individuels rencontrent très rapidement des problèmes. L’organisation urbaine est sommaire mais rationnelle, composée de voies quadrillant le terrain pour en optimiser l’occupation. L’ensemble n’est desservi que par une entrée et dotée de deux squares. Les premières démolitions interviennent dès les années 1930 et se poursuivent jusqu’à la destruction complète de la cité en 1952. Celle-ci se déployait entre les rues Girardot, Louise-Michel et Jeanne-Hornet.

Protections patrimoniales

POLITIQUE D’URBANISME ET DU PATRIMOINE

  • Inscription au titre des sites en 1976
  • Identifiée dans le P.O.S 1978 mis à jour en 1998 et transformé en PLU en 2010

LABEL DE VALORISATION ET D’ANIMATION DU PATRIMOINE

  • Juillet 2018, label Patrimoine d’intérêt régional

contact

Mémoires de cité-jardin :
contact@associtesjardins.fr

Office de tourisme de Plaine Commune – Grand Paris :
contact@associtesjardins.fr

Ville d’art et d’histoire :
contact@associtesjardins.fr

Histoire

La cité-jardin de Stains est édifiée entre 1921 et 1933 par les architectes Eugène Gonnot et Georges Albenque, pour l’OPHBM de la Seine. Elle est implantée sur les 26 ha du domaine de l’ancien château de Stains dont les architectes ont repris le tracé des voies pour crée un plan en forme de toile d’araignée. Les anciennes écuries du château sont le seul élément subsistant du château. Elles accueillent depuis le début du XXème siècle la mairie de Stains.
Autour de la place centrale Marcel Pointet rayonnent de larges avenues rectilignes le long desquelles sont disposés des immeubles, parfois en retrait.
Les logements se répartissent en immeubles collectifs (1640 logements) et en pavillons (472 logements), groupés par deux, trois, quatre, six ou huit logements. Les plans des immeubles sont déterminés par leur implantation urbaine : immeubles en T, en angle, à redents ou parallèles à la rue. Leurs éléments sont standardisés, mais l’ajout d’éléments types : bow-windows et balcons à colonnes (18 avenue de la Division Leclerc), parfois couronnés de tourelles (2 avenue de la Division Leclerc), différencient les façades. Les maisons sont construites sur le même mode : utilisation de la brique recouverte d’un crépi moucheté coloré de plusieurs tons, avec des toits en tuile. La différenciation s’effectue par le traitement des ouvertures.
La cité-jardin dispose d’une école maternelle (l’école Paul Vaillant-Couturier), d’un groupe scolaire élémentaire (les écoles du Globe et d’Elsa Triolet), de commerces en pied d’immeubles et d’un espace culturel, l’espace Paul Eluard, inauguré en 1961. Le lavoir bains-douches qui était à l’arrière de cette salle a été détruit dans les années 1970.
Une importante réhabilitation débutée en 2005 est actuellement en cours d’achèvement.

 

Valorisations et animations

Sur place, vous pourrez trouver :

  • Le local « Mémoires de cité-jardin » : lieu de valorisation de la cité-jardin, il réunit en un seul lieu une exposition permanente sur les cités-jardins et plus spécifiquement sur Stains, un centre de ressources consultables sur place, de la documentation et des produits dérivés.
  • Deux bornes historiques situées sur la Place Marcel Pointet renseignent sur l’histoire du lieu.
  • Le chemin de Compostelle a été balisé par Plaine Commune et traverse la cité-jardin.

Plusieurs supports de connaissance et de visite sont à votre disposition :

  • Livret La cité-jardin de Stains histoire d’un projet urbain et social édité par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, 2004, réédition 2013
  • Plaquette de présentation La cité-jardin de Stains édité par Plaine Commune en 2008 à l’occasion de l’ouverture du local « Mémoires de cité-jardin »
  • Guide de visite libre a été réalisé par la Ville de Stains en 2018
  • Un livret jeux pour les enfants est mis à disposition des scolaires et peut servir de support en classe pour d’autres travaux

La cité-jardin se retrouve également dans des supports de visite à l’échelle du territoire de Plaine Commune, réalisés dans le cadre du label « Ville d’art et d’histoire » obtenu en 2014 par la communauté d’agglomération Plaine Commune-Grand Paris.

  • Parcours Vélo-patrimoine – Stains édité par Plaine Commune dans le cadre du label « Ville d’art et d’histoire »
  • Ligne Découverte Bus 253 et 239 édité par Plaine Commune dans le cadre du label « Ville d’art et d’histoire » en 2015
  • GR 655, le chemin de Saint Jacques de Compostelle : rando-fiche éditée par la FFrandonnée en 2018 dans le cadre du balisage du chemin sur le territoire de Plaine Commune

Tous ces supports de documentation sont disponibles sur place, au local « Mémoires de cité-jardin » (28 avenue Paul Vaillant-Couturier 93240 Stains). Consultez ici les horaires d’ouverture et les modalités d’accès.